Bâtiment et habitat

#1
La Communauté a demandé à un cabinet expert (B&L Evolution) de réaliser un diagnostic de notre territoire, au regard du changement climatique. En quelques graphiques et de façon synthétique : voici ce qui ressort de ce diagnostic, concernant nos le logement et le bâti

Cliquer sur l'image pour agrandir
Image

Visualiser le document PDF


A vous de nous dire si cela vous paraît pertinent ; et notamment quels enjeux vous paraissent primordiaux…

Re: Bâtiment et habitat

#2
Bonjour à tous !

Voici mon analyse concernant la section Bâtiments et habitat qui résume ce que j'ai compris et quelques avis perso :

> Avant d'aborder les points critiques :

On comprend que la qualité de l'air n'est pas le problème sur le territoire. On peut a priori évacuer ce sujet.

Je relève une incohérence sur la filière bois à creuser et éclaircir :
Cette filière est indiquée comme un atout et pourtant il est écrit dans les enjeux de rénover les systèmes bois car polluants et peu efficaces

> Le chauffage est la plus grosse consommation énergétique des bâtiments 29% : eau chaude 6%, puis cuisson, puis autres usages...
Sur le territoire, le bâtiment consomme 54% d’énergie fossile : 48% de gaz naturel et 6% de fioul domestique.

>> Il semble prioritaire de développer le solaire et les pompes à chaleur <<

Le remplacement des systèmes de chauffage au fioul et au gaz des logements permettrait une réduction de 26000 tonnes éqCO2

> Concernant le chauffage en particulier, un grand chantier est à prévoir pour opérer la Rénovation énergétique des bâtiments :
Rénovation énergétique des logements (96 kWh/m²)
collectifs potentiel = - 100Gwh = - 14 000 Tonnes EqCo2
et individuels potentiel = - 80Gwh = - 12 000 Tonnes EqCo2
et tertiaire potentiel = - 40Gwh = - 8 000 Tonnes EqCo2
Energies décarbonées des logements (96 kWh/m²)
collectifs et individuels
tertiaire potentiel = - 26 000 Tonnes EqCo2
tertiaire potentiel = - 10 000 Tonnes EqCo2

Note 1 : PTRE : Plateforme Territoriale de Rénovation Énergétique. La PTRE permet aux particulier de rénover leur habitat

Note 2 : attention à l'effet rebond ! Si la facture de chauffage diminue suite à la rénovation, certains seront tenté de chauffer plus chaud et donc de consommer plus.

> Les augmentations de températures à venir laissent présager un besoin de froid qui augmente:
Ce besoin pourrait être, en partie, assuré par des pompes à chaleur réversibles dans les bâtiments, voire des mini réseaux de froid.

> Concernant le photovoltaïque :
Des panneaux photovoltaïques déployé sur les toits de l’EPCI pourraient produire 10 GWh/an.
Cela inclut les logements mais aussi les bâtiments commerciaux, agricoles et des bâtiments des ZAC.
Ces derniers présentent l’avantage de permettre une part d’autoconsommation dans la mesure où le besoin d’électricité est en journée

> Concernant l'eau chaude sanitaire :
Une partie des besoins de chaleur consiste en l’eau chaude sanitaire et pourrait être produite via des panneaux solaires thermiques.
Un Système d'Eau chaude collective et écologique pourrait être développé.

> Electricité : 40% de l’énergie consommée dans le bâtiment ( dont secteur résidentiel ) est de l’électricité.
On achète de plus en plus d'appareil électrique => augmentation de la consommation électrique.
Possibilité :
Pour les particuliers : réduire la consommation d'appareil électrique, réduire la consommation électrique, produire de l'électricité bas carbone.
Pour les mairies : passer aux LED des éclairages publics

> Communication :
Des campagnes de sensibilisation pourraient être menées auprès des habitants, les invitants à laver à 30°C, à éteindre les appareils en veille, à réduire leur usage de climatisation, etc
cron